Dans le Coran, Dieu parle des différents stades du développement embryonnaire humain:

«Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fimes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite,
Nous avons fait du sperme une alaqah, (sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la alaqah Nous avons créé une moudghah (substance mâchée)... )»1 (Coran, 23:12-14)

Littéralement, le mot arabe alagah a trois sens: (1) une sangsue, (2) une chose suspendue, et (3) un caillot de sang.

 

 

Sangsue médicinale 

Le Messager d'Allah, Mohammad (PBSL) dit:« Les meilleurs remèdes sont: la marche, la Hijâma, et la sangsue »

(Jâmi' As-Saghîr, hadith n 4123 1) 

 

"LES TRAITEMENTS PAR LES SANGSUES MÉDICINALES 

connaissent depuis plusieurs années une renaissance inattendue, venant des Etats Unis. Qui aurait cru que cette méthode très ancienne de la médecine traditionnelle européenne fasse son com-back par la porte de la chirurgie plastique américaine !

 

Les sangsues y sont utilisées pour combattre la stase veineuse lors de réimplantation d'organes (doigt, oreille, voire même pénis) et de greffe de peau.

En médecine traditionnelle, la méthode est toujours utilisée dans les pays de langue allemande, en Russie, en Turquie, ainsi qu'aux Indes, non seulement dans les stases veineuses des varices, mais davantage encore dans les arthroses, les tendinites, les syndromes vertébraux douloureux, les hématomes, les furoncles, les attaques cérébrales, les infarctus...

En France, les sangsues étaient très en vogue au début du XIXe siècle. C'est le célèbre Broussais qui pratiqua la méthode à outrance (jusqu'à 100 sangsues par patient). L'exagération dans la thérapie, la disparition des sangsues dans leur milieu naturel en Europe Occidentale et l'apparition de la microbiologie ont conduit à l'abandon de la méthode à la fin de ce même siècle. Louis Pasteur lui-même victime d'une attaque cérébrale à l'âge de 64 ans, fut sauvé par l'application de 16 sangsues ! 

A peine ai-je débuté mes traitements au cabinet que l’intérêt des patients et aussi des médias pour cette forme de thérapie a été surprenant. Avec la renaissance des thérapies de dépuration-qui ont pour but, d'une part, d'augmenter l'excrétion naturelle des émonctoires et, d'autre part, de purifier le sang par des méthodes plus radicales- il est évident que la thérapie par les sangsues y trouve sa place ; dans ce contexte, elle est bien plus efficace que les saignées et les ventouses scarifiées.

L’intérêt majeur de cette thérapie, c'est qu'elle permet non seulement l'évacuation sanguine en cas de pléthore locale ou généralisée, mais aussi l'injection de la salive de sangsue, qui est encore plus bénéfique.Bien que les composants de la salive ne soient pas encore tous connus, on leur reconnaît une activité anti-coagulante (hirudine), anti-inflammatoire, anesthésiante, antidouleur et vraisemblablement antibiotique.

Aujourd'hui, je suis une inconditionnelle de la thérapie par les sangsues parce que je suis toujours étonnée des résultats rapides et excellents obtenus suite à l'application de ces annélides." ( extrait du livre "La Thérapie par les sangsues du Dr Schweizer)

 

 

Les sangsues, des alliées improbables contre l'insuffisance veineuse

 

 

Indications de la thérapie par les sangsues

  • Maladies des veines : Varices (même importantes) , Varicosités, Jambes lourdes, Hémorroïdes
  • Maladies gynécologiques : Endométriose, Infertilité, Infections gynécologiques, Aménorrhée, Syndrome pré-menstruel et douleurs de règles, Symptômes pré-ménopause et post-ménopause    
  •                   
  • Problèmes de thyroïde
  • Maladies de peau : Zona, abcès, Furoncle, Panaris, Cicatrice douloureuse ou indurée, réduction des cicatrices post-opératoires ou acnéiques,  Rosacée, Couperose
  • Maladies de l'appareil locomoteur : Arthrose, Tendinite, Lumbago, Hernie discale...
  • Maladies de la tête : Migraines et Maux de tête, Acouphènes, début de Maladie neuro-dégénérative
  • Maladies artérielles : trouble périphérique de la circulation artérielle, Athérosclérose, Angine de poitrine, Infarctus du myocarde, Attaque cérébrale
  • Traumatologie : Entorse, Hématomes, Déchirure musculaire, Lésions tendineuses, Fractures
  • Et aussi Diabète de type II et aide pour le sevrage tabagique
  • Dépression
  • Hyperactivité chez les enfants de plus de 5 ans
  • Amélioration des capacités Cardio-respiratoires

Consultations pour tous, adultes, adolescents, enfants de plus de 5 ans, non soumis à des traitements médicaux (chimiothérapie, anti-coagulants...) ni atteints de pathologie grave ( VIH, cancer, anémie sévère...) 

 

Une séance dure 1 à 2 heures. 

Nous vous conseillons le port de vêtements amples et confortables pour être à l'aise et aussi à cause des pansements volumineux.

Le sang continue à couler 6 à 12 heures après la séance mais vous pouvez reprendre votre activité normale.

La sangsue aime les peaux propres non parfumées. Il ne faut pas utiliser de savon ou de gel parfumés au moins un jour avant le traitement. Les savons d'Alep et de Marseille sont idéaux.

Comment se déroule une séance? 

La morsure et les 5 premières minutes de la succion sont ressenties comme une piqûre d'ortie, puis la salive de la sangsue agit comme un anesthésiant. Après avoir mordu, la sangsue ne bouge plus et ne rampe pas sur le corps. Quand elle est rassasiée, elle lâche prise et se laisse tomber.Le sang coule alors car il est fluidifié par les substances injectées par la sangsue.

J'applique alors des pansements épais et lâches pour ne pas arrêter le saignement, qui fait partie intégrante du traitement.

Que se passe-t-il après le traitement?

Le sang fluidifié continue à couler en moyenne pendant 2 à 12 heures, voire très rarement jusqu'à 24 heures. Cet effet "saignée" fait partie du traitement et a une action dépurative, relaxante, décongestionnante et immunostimulante. Les saignements peuvent être très abondants, surtout chez les patients souffrant d'hypertension artérielle et ceux qui sont très congestionnés. 

Pour soutenir votre système cardiovasculaire, vous devez boire beaucoup d'eau, vous reposer, éviter les changements brutaux de position du corps (il faut se lever lentement) et ne pas faire de sport ce jour-là.

Quels sont les effets secondaires possibles d'un traitement ?

Pendant les jours suivant le traitement, un gonflement et une rougeur de la région traitée est courante. Ils disparaissent complètement en quelques jours. Il est important de ne pas se gratter car ceci retarde la cicatrisation et vous risquez surtout d'infecter les plaies.

Un gonflement des ganglions lymphatiques de la région traitée est aussi possible et disparaît en moins d'une semaine sans conséquences.

Formée à l'hirudothérapie par Sambo Danh, élève du Dr Schweizer

Goitre multinodulaire,  le lendemain
du traitement
2 semaines après, le goitre
à totalement disparu